Accueil / Non classé / Sommet du numérique en éducation – Spécial EPS

Sommet du numérique en éducation – Spécial EPS

Publié le

Le 30 avril et le 1er mai 2020 avait lieu le 8e sommet du numérique en éducation. Un symposium était organisé pour l’éducation physique et à la santé. J’ai (Joël Bouthillette – RÉCITDP) participé à cet événement en offrant un atelier et en participant à la discussion lors du panel ouvert à tous. Voici la description ainsi que les vidéos des ateliers offerts en EPS. Merci aux organisateurs de l’événements et à Hugo Beausoleil – Université de Montréal, Yoann Tomaszower – Académie de Créteil et à Patrick Dumont – Rectorat de Créteil pour leur grande contribution.

Le numérique a-t-il sa place en éducation physique et à la santé ?

Malgré que les technologies de l’information est des communications soient de plus en plus présentes dans les salles de classe du Québec, la place du numérique en EPS soulève encore plusieurs questionnements. Ces outils peuvent-ils amener les élèves à mieux apprendre? Permettent-ils à l’enseignant de bonifier ses stratégies pédagogiques? Peuvent-ils nuire au temps d’engagement moteur? Augmentent-ils la motivation des élèves? Avant d’aborder l’ensemble questions précédentes lors de la conférence, j’échangerai avec vous sur le rôle et les visées d’une éducation physique et à la santé de qualité. Ça fait plus de 15 ans que j’accompagne des enseignants dans l’appropriation du programme de formation de l’école québécoise en éducation physique et à la santé et à la mobilisation des TIC au service de l’apprentissage. Je vous partagerai plusieurs stratégies d’utilisations du numérique qui peuvent s’avérer nuisibles et celles qui contribuent à augmenter la motivation des élèves à s’engager et mieux apprendre dans le cadre des cours en EPS.

Joël Bouthillette – RÉCIT du domaine de développement de la personne (Commission scolaire de Saint-Hyacinthe)
Durée : 19 minutes

Durée : 19 minutes

L’usage didactique de la tablette tactile en soutien au développement de la compétence « interagir dans divers contextes de pratique d’activités physiques » en éducation physique et à la santé.

Le programme de formation de l’école québécoise en éducation physique et à la santé (EPS) se caractérise principalement par le développement de trois compétences reliées entre elles : agir (C1) et interagir (C2) dans divers contextes de pratique d’activités physiques et adopter un mode vie sain et actif (C3). Par conséquent, contrairement aux croyances générales que la conception de l’EPS est de simplement faire « bouger » les élèves, cette dernière a la directive de développer des compétences. Ce mandat essentiel représente donc une tâche significative du rôle de l’enseignant, ce qui s’avère un défi de taille notamment dû aux nombreuses particularités spécifiques à l’EPS. Dès lors, on peut se poser la question à savoir si l’usage de la tablette tactile peut soutenir le développement de compétences en EPS et plus précisément de la compétence C2. Afin de répondre à cette interrogation, ce projet de recherche a privilégié une démarche d’étude de multicas avec la participation d’enseignants en EPS utilisant déjà la tablette tactile dans leurs cours. Ainsi, cette proposition de communication présentera et analysera des résultats du projet de thèse concernant la contribution de l’usage didactique de la tablette tactile visant le développement de la compétence C2.

Hugo Beausoleil – Université de Montréal

Durée : 22 minutes

Enseigner avec le numérique en EPS : innovation ou tradition ?

« L’Éducation Physique et Sportive vise à former, par la pratique physique, sportive, artistique, un citoyen épanoui, cultivé, capable de faire des choix éclairés » (programmes d’enseignement de l’EPS au lycée, 2019, France). Au sein d’une école qui ne peut rester sourde aux évolutions sociétales et à la place prépondérante qu’occupe le numérique dans nos quotidiens, comment l’enseignant d’EPS peut contribuer à une éducation par le numérique et au numérique au coeur de la leçon ? Sans jamais occulter les dérives potentielles ou taire l’impact pernicieux que des usages irréfléchis des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) pourraient entraîner, nous montrerons qu’une utilisation pédagogique pertinente peut s’avérer particulièrement efficace dans l’implication de l’élève au sein de ses apprentissages et pour l’acquisition de nouvelles compétences disciplinaires et transversales. En nous plongeant au coeur de « scénarios pédagogiques enrichis par le numérique » , et au travers de plusieurs activités sportives qui jalonnent le parcours de formation de l’élève, nous nous proposons ici de mettre en exergue ces perspectives et leurs impacts sur l’enseignement. Si l’on assiste incontestablement à une évolution de l’intervention de l’enseignant, peut-on pour autant parler d’innovation ou de révolution ?

Yoann Tomaszower – Académie de Créteil

Durée : 41 minutes

Le scénario pédagogique enrichi par le numérique au service des apprentissages en EPS

S’interroger sur l’intérêt d’utiliser le numérique en cours d’EPS offre sans aucun doute plusieurs modes d’entrée. Si l’on peut questionner le choix du matériel et des ressources, c’est bien la question des usages pédagogiques au service des apprentissages que nous mettrons ici au coeur de la réflexion. Il s’agira, pour notre part, de définir en premier lieu les conditions permettant d’envisager le numérique comme une plus-value sur les apprentissage. Nous montrerons en quoi, au travers des « scénarios pédagogiques enrichis par le numérique », nous pouvons faciliter l’accès pour nos élèves à des compétences motrices et psycho-sociales. La délimitation d’un cadre modélisant, sans être pour autant prescriptif ou dogmatique, constitue une ressource pour des enseignants novices ou même plus avertis. Notre intervention éclairera ainsi l’architecture de ces scénarios au travers de trois filtres: – l’ancrage programme, qui délimite l’apport du scénario au regard des textes officiels et identifie des compétences attendues ; – le positionnement du scénario qui, en s’inspirant du modèle ASPID de T.Karsenti, en détermine ses enjeux et sa complexité; l’étayage scientifique qui appuie les choix pédagogiques et didactiques à la lumière de la recherche. Nous montrerons à la fois les avantages mais aussi les limites des usages du numérique en EPS.

Patrick Dumont – Rectorat de Créteil

Durée 19 minutes
Commentaires
Haut